Emirats Arabes Unis

Emirats Arabes Unis

EMIRATES ARABES UNIS

Asie

Vaccination

Si aucune vaccination spécifique n’est requise pour entrer dans le pays, il est recommandé d’être à jour de ses vaccinations contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (+/ – la coqueluche). La vaccination contre l’hépatite A et B, ainsi que la vaccination contre la typhoïde, peuvent être conseillées.

Entrée / Séjour

Visa
Les ressortissants français sont dispensés de visa. Depuis la signature, le 6 mai 2015, de l’accord d’exemption de visa dans l’espace Schengen pour les ressortissants émiriens, et par mesure de réciprocité, le tampon apposé sur le passeport à l’arrivée aux aéroports de Dubaï et d’Abou Dabi autorise un séjour de 90 jours maximum, en une ou plusieurs fois, sur une durée totale de 180 jours.
Les Français désireux de s’installer aux Emirats arrivent donc sans visa et disposent ensuite d’un délai de 30 jours pour effectuer, via leur employeur, les formalités d’obtention du visa de résidence.
AVERTISSEMENT : Les autorités locales refusent la délivrance de visas de résidence aux personnes séropositives (pour le VIH), atteintes de la tuberculose ou de l’hépatite B. Elles se verraient aussitôt expulsées du pays. Voir également la rubrique “Santé” de cette fiche.
Pour toute information complémentaire, prendre l’attache de l’ambassade des Émirats arabes unis à Paris.

Visa d’affaires

En application de l’accord d’exemption de visa de court séjour signé le 6 mai 2015 entre l’Union européenne et les Émirats arabes unis, les ressortissants français sont dispensés de visa d’entrée sur le territoire émirien pour des séjours de 90 jours maximum, en un ou plusieurs séjours, sur une durée totale de 180 jours par an.
Cette exemption de visa s’applique à toutes les catégories de personnes, pour quelque motif de voyage que ce soit, y compris les voyages d’affaires. En revanche, il est rappelé que les ressortissants français qui se rendent aux Emirats arabes unis pour y travailler doivent être en possession d’un visa de travail et d’un permis de travail délivrés par les autorités émiriennes.