Paraguay

Paraguay

PARAGUAY

Amérique

Vaccination

La vaccination contre la fièvre jaune est fortement recommandée.
La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est conseillée.
Autres vaccinations conseillées (selon conditions d’hygiène et durée du séjour) : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B.
Enfants : mettre à jour les vaccinations usuellement recommandées chez l’enfant (par exemple la vaccination anti-pneumococcique).

Entrée / Séjour

Aucun visa n’est requis pour un séjour de moins de 90 jours. Il est possible d’obtenir une prolongation de séjour de 90 jours en accomplissant les formalités auprès du service paraguayen d’immigration. Un passeport en cours de validité suffisante pour la durée du séjour est requis pour entrer sur le territoire.
La sortie du territoire paraguayen d’enfants mineurs nés ou résidant au Paraguay est soumise à la présentation d’une autorisation délivrée par le juge paraguayen compétent lorsque le mineur voyage seul ou en compagnie d’un seul parent.

Avertissement

En cas de franchissement de la frontière par voie terrestre (par exemple en provenance de Foz de Iguazu, Brésil) assurez-vous, notamment si vous empruntez des transports en commun, d’un arrêt à la frontière afin de faire apposer sur le passeport les cachets d’entrée ou de sortie du territoire. A défaut de cette formalité, les touristes sont passibles d’une forte amende à la sortie du pays, infligée par les services du contrôle migratoire. Pour plus d’informations, prendre l’attache avant le départ de l’ambassade du Paraguay à Paris.
Important : la règlementation sanitaire du Paraguay interdit l’entrée sur le territoire de produits comme les saucissons, viandes, magrets, conserves et certains fruits et légumes. Pour plus d’informations, prendre l’attache avant le départ de l’ambassade du Paraguay à Paris.
Le douanier conserve la possibilité de confisquer et/ou de détruire ces produits.
La faune et la flore du Paraguay restent fragiles. Par principe, l’agent des douanes contrôle tout produit d’origine animale ou végétale.

Maladie à virus Zika

Le Paraguay est touché par le virus Zika. Ce virus est transmis par les piqûres de moustiques de type Aedes. Des cas de transmission du virus par voie sexuelle ont également été rapportés.
Les symptômes de la maladie sont généralement modérés. Toutefois, la survenue de complications graves telles que des cas de microcéphalies chez des nouveau-nés de femmes enceintes infectées par le virus et de syndromes de Guillain Barré semble possible.
Pour les femmes enceintes qui envisagent un voyage dans une zone d’épidémie de Zika, il est recommandé d’envisager un report du voyage, quel que soit le terme de la grossesse. Si le voyage ne peut pas être différé, il est recommandé de respecter les mesures de protection contre les piqûres de moustique et d’éviter tout rapport sexuel non protégé pendant le voyage.
Pour les femmes ayant un projet de grossesse ou en âge de procréer, qui envisagent un voyage dans une zone d’épidémie de Zika, il est recommandé d’envisager de reporter le projet de grossesse au retour de voyage ou de reporter le voyage.

Sécurité

Le Paraguay n’est pas exposé à des risques naturels ou technologiques majeurs. Ce pays ne connaît pas une insécurité élevée. On observe toutefois actuellement une hausse sensible de la délinquance de droit commun, notamment due au trafic de stupéfiants. Il est dès lors recommandé :
• de faire preuve de vigilance et de discrétion : éviter d’exhiber des signes extérieurs de richesse ou de porter des objets de valeur, tels que bijoux, vêtements de luxe ou appareils photographiques. La plus grande vigilance est notamment requise à la sortie des bureaux de change ou à proximité des distributeurs automatiques de billets ;
• d’observer les précautions d’usage, d’éviter de fréquenter, particulièrement la nuit, certains quartiers de la capitale d’Assomption, où les vols sont nombreux : marché “Mercado Cuatro”, bidonville de La Chacarita (proche de la cathédrale et du Congrès), et les faubourgs d’Assomption : San Lorenzo, Limpio, Luque, Nemby ;
• de ne pas résister en cas d’agression, le ou les agresseurs pouvant être armés.
Pour des raisons de sécurité, il est également déconseillé de circuler la nuit, notamment sur les grands axes routiers reliant la capitale aux villes frontières de Ciudad del Este (Argentine/Brésil) et d’Encarnación (Argentine), ainsi que sur la route Trans-Chaco qui traverse le Chaco depuis Assomption jusqu’à la frontière Nord-Ouest avec la Bolivie, en passant par Filadelfia.
Par ailleurs, il est à noter l’existence d’un « groupuscule » terroriste qui se nomme « Armée du peuple Paraguayen » (EPP – Ejército del Pueblo Paraguayo) et dont l’action se concentre notamment dans les zones de forêt frontalières avec le Brésil et le département de San Pedro. L’EPP est notamment accusé par la justice du Paraguay d’entretenir des liens avec les FARC.

Mesures de prudence

Se faire connaître de la section consulaire de l’ambassade de France lors de l’arrivée au Paraguay ;
• avoir toujours sur soi le numéro de l’ambassade et d’une personne à prévenir en cas d’urgence ;
• faire des photocopies des documents officiels et laisser les originaux dans le coffre de l’hôtel ou dans un lieu sûr ; il est également possible de les scanner et de les stocker sous une forme numérisée.